Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal

Convention Sdis / "HD-Rain"


« On aura 2 heures d’avance sur les fortes précipitations » C’est la promesse d’une start-up avec laquelle le SDIS 30 vient de passer une convention...

Convention Sdis / "HD-Rain"

22 juillet 2021


« On aura 2 heures d'avance sur les fortes précipitations »

C'est la promesse d'une start-up avec laquelle le SDIS 30 vient de passer une convention. « HD-Rain » va installer des capteurs météo sur toutes les casernes du Gard afin d'avoir des données plus précises et plus prédictives en cas de fortes précipitations.



Le jour le plus chaud de l'année, ce jeudi 22 juillet 2021, il fait 37 degrés sur le toit de la caserne de Nîmes Saint-Césaire. Ruben Hallali, cofondateur et président de la jeune start up « HD-Rain » a choisi ce moment pour installer un capteur météo qui va fournir des données précises sur les précipitations à venir. Les objectifs sont d'avoir « des prédictions deux heures avant, des itérations minute par minute et sur un périmètre de 500 mètres » souligne le responsable. Difficile d'imaginer des torrents de pluie en plein été mais le Gard fait partie des départements souvent touchés par de graves inondations. Celles du 3 octobre 1988 à Nîmes, celles de septembre 2002 au Pont du Gard ou plus récemment dans les Cévennes à Anduze et à Val d'Aigoual (ex-Valleraugue) en octobre dernier. La jeune entreprise propose donc des données plus précises et complémentaires de celles de Météo-France. Le Gard fait donc figure de test après les Bouches du Rhône et l'Hérault.

DSC_8148.jpg


DSC_8150.jpg


DSC_8151.jpg


DSC_8168.jpg


Partenariat gagnant-gagnant

Le principe d'échange « gagnant-gagnant » est simple : le SDIS accepte que toutes les casernes soient équipées de capteur météo et en contre-partie les pompiers du Gard auront accès gratuitement à des données pour anticiper les phénomènes météo et mieux ainsDSC_8152.jpgi organiser les secours. « HD-Rain » va commercialiser ses données auprès des collectivités locales, syndicats de bassins versants, agriculteurs et autres clients qui dépendent fortement du climat. « C'est un outil qui semble bien complémentaire » réagit le Lieutenant-Colonel Michel Cherbetian, chef du Groupement Opérationnel CODIS-CTA. Déjà, les pompiers ont accès aux prévisions de Météo France qui permettent de guider et de prendre les décisions adaptées dans des épisodes pluvieux exceptionnels.

 

Des espoirs de mieux anticiper encore les secours

« HD-Rain » ambitionne d'installer 1000 capteurs dans l'arc méditerranéen et de « conventionner » avec 12 SDIS comme celui du Gard. Prochains SDIS sur la liste, le Var et les Alpes Maritimes. L'entreprise, hébergée dans la Station F à Paris chère à Xavier Niel, le patron de Free, multiplie les partenariats et se trouvent dans des systèmes de couveuses. Elle a déjà testé ses compétences dans des pays dépourvus de système de prédiction météo comme le Brésil ou la Côte d'Ivoire. Ruben Hallali donne les derniers coups de vis sous la canicule gardoise et semble plein d'enthousiasme à l'idée de récupérer des tas de données plus fines que jamais sur les évolutions météo. Si les épisodes cévenols paraissent loin en cet instant, les pompiers à qui « la solution technologique » a été présentée semblaient espérer pouvoir encore améliorer le service de secours apporté aux populations gardoises.

En savoir plus sur HD-Rain : https://hd-rain.com/index-fr.html

DSC_8169.jpg


DSC_8162.jpg


DSC_8159.jpg


HD RAIN 1.jpg


-------------------------------------

Sujet vidéo : 

 



Reportage vidéo et compte rendu : Jérôme PUECH - SDIS30 / Chargé de communication et réseaux sociaux / Service Communication - Photos : Jean Claude Skaff / Chef du service audiovisuel Sdis 30 - Publication : Service audiovisuel Com Sdis 30